Blablacar forme ses employés aux gestes qui sauvent en réalité virtuelle

0

Il y a un an, Blablacar a formé 50 employés aux gestes de premiers secours avec le cours en réalité virtuelle de la société D’Un Seul Geste. En septembre 2022, la plateforme de covoiturage renouvelle l’expérience, mais cette fois pour apprendre ka prévention d’incendie. (Photo : D’Un Seul Geste)

Afin de former ses employés aux gestes de premiers secours, Blablacar avait opté en juin 2021 pour les formations de la jeune pousse D’Un Seul Geste. Leur format en réalité virtuelle (VR) et leur durée d’une heure avaient convaincu l’opérateur de covoiturage et de transport de voyageurs par bus. Ce dernier a renouvelé l’expérience en 2022 pour la prévention incendie cette fois. « Les employés sont satisfaits. Pendant une heure ils sont pleinement concentrés et ne sont dérangés ni par leurs collègues, ni par un appel, ni par un e-mail, insiste Victoria Pinto, chargée de formation chez Blablacar. Qui plus est, le format est ludique ».

D’Un Seul Geste combine une formation d’une heure en réalité virtuelle avec un objet connecté (extincteur ou mannequin) et la présence d’un formateur. À la fin de cette leçon, chaque employé reçoit une certification. En un an, Blablacar a formé une cinquantaine d’employés aux gestes de premiers secours et devrait en préparer le même nombre à la prévention incendie par la même méthode. Avec deux formateurs présents sur place, à raison d’une heure par personne et donc de 16 personnes par jour, trois jours suffisent donc pour certifier ces 50 employés.

Un casque de VR et un mannequin connecté

Pour proposer un environnement aussi réaliste que possible, les formations D’Un Seul Geste combinent un casque de réalité virtuelle et un extincteur ou un mannequin connecté manipulé par l’élève et projeté dans l’univers virtuel. Chaque heure de formation est divisée en trois parties. L’enseignement des gestes de premiers secours en VR, puis la mise en situation de l’élève grâce à un scénario de VR pré-enregistré au cours duquel il répète les gestes appris. Enfin, le formateur soumet l’élève à une série de questions-réponses et indique où se situent les extincteurs et les défibrillateurs.

Selon Emmanuel Bourcet, président et cofondateur de D’Un Seul Geste, la réalité virtuelle ferait appel à la mémoire émotionnelle. Ainsi, les sensations et émotions ressenties par les employés mis en situation de crise induisent une mémorisation plus durable des gestes. Ce sont les fondateurs de la société, Ludovic Fagot, ancien responsable des projets VR chez Dassault Aviation, Nicolas Guerchet, ancien pompier, et Bernard Périco, général et ex-commandant de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris qui ont développé la formation et son contenu. Actuellement, D’Un Seul Geste est la seule entreprise privée en France à détenir un agrément pour former aux premiers secours, au même titre que les pompiers ou la croix rouge.

Depuis le début de son activité en avril 2021, elle a formé près de 8 000 personnes dans 150 organisations. Pour le moment, la société ne propose que deux cours, premiers secours et incendie. Selon le comité interministériel pour la santé (CIS), seuls 20 % des Français connaissent les gestes qui sauvent contre 95 % en Norvège, par exemple. Sans qu’une connexion directe puisse être établie, seules 5% des victimes d’un arrêt cardiaque survivent en France contre 40 % dans le pays scandinave.

Clémence Tingry

Partager

Commenter